Chaussures miniatures à Melaka

0

SHOES MINIATURES : Une tradition barbare maintenant oubliée

A Malacca (Melaka) en Malaisie, subsiste l’un des derniers artisans cordonniers de chaussures miniatures.chaussures melaka malacca

Fort du savoir-faire légué par son père, il fabrique des chaussures pour des femmes aux pieds bandés ou plus simplement aujourd’hui pour des collectionneurs ou des touristes.

Exécutés artisanalement à la main, ces souliers d’une longueur de 7.5 cm en cuir et soie, finement brodés, constituaient un signe de reconnaissance des familles aristocratiques chinoises.

chaussures melaka malacca

 

 

chaussures melaka malacca    chaussures melaka malacca

 

Cette tradition qui consistait à bander les pieds des enfants dès l’âge de 5 ans pour les empêcher de grandir remonte au début du Xème sous la dynastie des TANG quand l’empereur demanda à sa jeune concubine de se bander les pieds pour exécuter la traditionnelle danse du lotus. Le pas incertain, chaloupé de cette dernière suscitant chez la gente masculine un effet à la fois érotique et protecteur.

 Un siècle plus tard cette pratique entre dans les mœurs et devient une coutume, une tradition familiale symbolisant richesse et distinction de la famille. 

Bien qu’interdite officiellement au début du XXème siècle, elle reste très ancrée dans les classes privilégiées et ne sera réellement abolie qu’en 1949 sous la république populaire de Chine. Le nombre de femmes aux pieds mutilés serait estimé à plus d’un milliard.

Je n’ai pas eu à cœur de prendre des photos des articles de la boutique qui détaillaient cette pratique mais vous pouvez voir sur les chaussures le travail de la soie finement brodée qui traduisait l’importance donnée à la mode féminine.

 

 

 

 

 

 

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :